Pages vues les 7 derniers jours

mardi 3 avril 2018

Les jardins: Objectif terre du Télégramme

Jeudi 29 mars, les jardins accueillaient Pierre Boucher, journaliste  pour la page Objectif  terre du télégramme. Une belle mise en valeur de nos jardins. Un regret, trop peu de jardiniers présents. Il est vrai qu'un matin en semaine, ce n'est pas évident pour les actifs.




L’association des Jardins familiaux de Feunteun Don est basée à Mellac. Les jardiniers adhérents font pousser des légumes et des fleurs sur 32 parcelles en respectant les pratiques écologiques. Les jardins sont en effet situés sur une zone de captage d’eau potable. De gauche à droite : Gérard Clugery (jardinier), Gwénaël Bourhis (vice-président d’Espoir), Gérard Prud’homme (président des Jardins familiaux), Christine Fougère (secrétaire d’Espoir), Jacqueline Andrieux (présidente d’Espoir) et Gilbert Lancien (jardinier), devant leur chalet de Feunteun Don.

Mellac. Les Jardins familiaux cultivent bio 

 Gérard Prud'homme (président des Jardins familiaux, à gauche) fait une démonstration de grelinette, devant Gilbert Lancien et Gérard Clugery (jardiniers), Gwénaël Bourhis, Christine Fougère et Jacqueline Andrieux (respectivement vice-président, secrétaire et présidente d'Espoir).


Gérard Prud'homme (président des Jardins familiaux, à gauche) fait une démonstration de grelinette, devant Gilbert Lancien et Gérard Clugery (jardiniers), Gwénaël Bourhis, Christine Fougère et Jacqueline Andrieux (respectivement vice-président, secrétaire et présidente d'Espoir).

L'association des Jardins familiaux de Feunteun Don, basée à Mellac, existe depuis 2012. Les jardiniers adhérents font pousser des légumes et des fleurs sur 32 parcelles en respectant les pratiques écologiques. Les jardins sont en effet situés sur une zone de captage d'eau potable.

Situés près de Ty Bodel, à Mellac, en contrebas du bourg, près d'une ancienne piscine découverte, les Jardins familiaux de Feunteun Don proposent aux amateurs de venir cultiver l'une des 32 parcelles de 100 m² en utilisant les méthodes de l'agriculture biologique. « Nous avons une surface totale de 4.500 m² mise à notre disposition gracieusement par la mairie de Mellac », explique Gérard Prud'homme, président des Jardins familiaux depuis leur création, en 2012. L'association compte actuellement 29 adhérents, dont quatorze retraités. Il reste donc des parcelles disponibles. « Il est possible de n'en cultiver que la moitié », précise Gérard Prud'homme.

Une zone de captage d'eau potable

Trois associations sont également adhérentes aux Jardins familiaux : l'IME (Institut médico-éducatif) de Quimperlé, le foyer de vie Rumain de Bannalec (accueil de personnes handicapées) et Espoir en pays de Quimperlé. « Nous faisons de l'accompagnement de personnes vulnérables sur le plan psychique », précise Jacqueline Andrieux, présidente d'Espoir. « Nous les aidons à se resociabiliser et à retourner à la vie active », détaillent Gwénaël Bourhis, vice-président d'Espoir, et Christine Fougère, secrétaire. La prairie exploitée par les Jardins familiaux est située dans une zone de captage d'eau potable de treize hectares, près de la fontaine Saint-Pierre. Un arrêté préfectoral interdit donc les pesticides, les herbicides et même les apports organiques comme le fumier ou le compost. « Pour éviter les mauvaises herbes, nous recouvrons le sol avec des feuilles mortes ou de l'herbe coupée. Pour piéger les limaces, il suffit de poser une planche et elles viennent se réfugier dessous.
Il n'y a pas de labourage, on se contente d'aérer la terre avec une grelinette quand c'est nécessaire », explique Gérard Prud'homme.

Un chalet pour les outils


« Ce n'est pas très contraignant, il suffit d'y passer environ dix minutes par jour. Chaque jardinier dispose d'une clé de la barrière donnant accès aux jardins », précise le président. Les outils sont regroupés dans un chalet construit par l'Esat (Établissement et service d'aide par le travail) du Cap Sizun. « On a réalisé la peinture du chalet à base de terre d'ocre, de farine et d'huile de lin », détaille le président des Jardins familiaux.

Échanges et solidarité


« L'un des objectifs de l'association, en plus de produire des légumes bio, est de favoriser les échanges et la solidarité entre les adhérents. Une ou deux fois par an, nous recevons la visite des anciens des maisons de retraite de Bois Joly, du Soleil Levant, du centre Alzheimer d'Arzano. Une partie des légumes produits sont offerts au Centre communal d'action sociale (CCAS) de Mellac pour réaliser la soupe du repas des anciens », raconte Gérard Prud'homme. « Le prochain rendez-vous de l'association est une journée de broyage de végétaux, qui aura lieu le samedi 14 avril », annonce Gérard Prud'homme. En ce début de printemps, les jardiniers vont aussi se mobiliser pour capturer les reines de frelons asiatiques.

Pratique
Jardins familiaux de Feunteun Don, rue du Bourg, à Ty Bodel, à Mellac. 24 € par an pour une parcelle de 100 m², 12 € par an pour 50 m². Contact : Gérard Prud'homme, président, tél. 02.56.05.01.75 ou prudhomme3@gmail.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire