Pages vues les 7 derniers jours

samedi 11 juin 2016

L'arrosage en question


L'arrosage en question chez les jardiniers de Prad Dero à Guiscriff
 
 
Les jardiniers amateurs ont écouté les explications de Jean-Paul sur la manière d'arroser intelligemment. Les jardiniers amateurs ont écouté les explications de Jean-Paul sur la manière d'arroser intelligemment. C'est dans la serre du jardin associatif que les jardiniers amateurs de Prad Dero ont assisté, lundi, à la conférence mensuelle sur l'art de jardiner sans produits phytosanitaires. Jean-Paul Madec, un des membres du bureau de l'association, a montré à tous une photo de larve de coccinelle, auxiliaire indispensable dans la lutte contre les pucerons et expliqué que l'artichaut étant un réservoir à pucerons il était important d'en avoir au moins un pied pour nourrir les dites larves.
 Il a ensuite été question des arrosages : arroser le trou de plantation avant d'installer le plant, faire tremper la motte, attendre plusieurs jours avant d'arroser afin de l'obliger à aller chercher de l'eau en profondeur d'où un meilleur enracinement... Résultat, une meilleure résistance lors des périodes sèches. Pour les semis en plein champ, damer, plomber ou rouler suffit à assurer la levée, rien qu'avec l'humidité du sol. Biner peu profond. Les arrosages trop fréquents rendent les légumes plus fragiles et moins goûteux, avec le risque de favoriser les champignons et maladies. Le paillage est un atout, tout peut-être paillé (ancienne bâche d'ensilage, cartons... pour les fruits rouges, tonte de gazon, sèche ou aérée. Ne pas pailler les légumes racines.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire