Pages vues les 7 derniers jours

vendredi 29 juin 2018

Economiser l'eau. Homéopathie contre les doryphores.


L'eau nous est fournie par la mairie. La citerne de 40 m3 qui récupère les pluies se vide très rapidement. Le m3 d'eau a un coût, ainsi que le temps de livraison par les employés municipaux. Il est de notre intérêt d'économiser l'eau.

Quand arroser ?

  • De l’automne au printemps : arrosez de préférence le matin, quand le sol est déjà réchauffé. Les arrosages le soir sont fortement déconseillés lorsque les nuits sont fraîches.
  • En été : arrosez le soir, juste avant le coucher du soleil.
Évitez d’arroser votre potager en plein soleil !. L’évaporation (jusqu’à 70 %)rendrait votre arrosage pratiquement inutile. De plus vous risqueriez de griller les jeunes feuilles.
Comment arroser ?
Arrosez les plantes à leur pied en prenant soin d'éviter de mouiller les feuilles. Utilisez le goulot de l'arrosoir sans la pomme ou bien un système de goutte à goutte.
Les légumes aux racines superficielles (céleri, pois, salade) demandent des arrosages peu abondants mais fréquents, car c'est en surface (- de 30 cm de profondeur) que le sol s'assèche le plus rapidement.
Les plantes aux longues racines (aubergine, blette, chou, courge, courgette, melon, tomate...) ont, quant à elles, la possibilité d'aller chercher l'eau en profondeur. Les arrosages doivent être abondants, mais moins rapprochés.

Et surtout: pas de sol nu! Paillis ou engrais verts, surtout à Feunteun don car aucun apport extérieur n'est autorisé. Exporter ses "mauvaises herbes et sa terre avec est une erreur qui sera fatale a sa parcelle);

Lutter contre les doryphores

 Le ramassage manuel quotidien si possible.

L’homéopathie :

Doryphora 30 CH, une solution homéopathique Equivalent à la D8 de Maria Thun, Doryphora 30 CH est efficace pour lutter contre les doryphores adultes et leurs larves. Cette formule est disponible en pharmacie homéopathique. Le mode d'emploi est très simple et nécessite d'être strictement respecté afin d'obtenir les résultats escomptés. Une première préparation s'obtient en en dissolvant exactement 5 granules dans un litre d'eau. S'ensuit une phase de dynamisation qui consiste à agiter pendant 60 secondes le contenant (un pot bien fermé qui contient le mélange). Après quoi, il faudra procéder à une seconde dilution : la solution doit être mélangée à dix litres d'eau. C'est ce dernier produit obtenu qui doit être pulvérisé sur les pieds de pommes de terre et l'environnement immédiat afin d'enrayer complètement toute attaque de doryphores sur les pommes de terre et les autres plantes de la famille des solanacées. Il convient de traiter le jardin avant même de constater l'apparition du joli petit insecte. Il faut le faire dès l'apparition des deux premières feuilles sur chaque pied de pommes de terre. La consigne est de pulvériser pendant trois jours successifs, le matin de préférence. Pour les jardiniers retardataires qui constatent déjà la présence de doryphores (à l'état adulte ou larvaire), le recours à Doryphora 30 CH permet également de limiter les dégâts en chassant ces indésirables.

Planter du Lin 

La solution la plus écologique reste la plantation de fleurs de Lin (Linum usitatissimum) entre chaque rang de pomme de terre. Le lin, dont on extrait la fameuse fibre textile du même nom, a pour effet de faire fuir les doryphores. Il faudra toutefois planter le lin en prévention d'une attaque de doryphores car le temps qu'ils poussent vos plantations de pommes de terre seront décimées. Embellir votre jardin de ces petites fleurs bleues ne pourra que vous apporter la satisfaction d'une lutte écologique et de jolies petites fleurs bleues.

 

mercredi 27 juin 2018

Fabrication de peinture etc...


Les ocres de France.
 Nos couleurs : rouge vénitien, ocre havane, et ombre calcinée

Recette de la peinture.
Mélangez 260 g de farine (de blé ou de seigle) à 20 cl d’eau. Ajoutez 3 l d’eau chaude. Passez au mixeur pour obtenir une pâte lisse, sans grumeaux.
Laissez cuire à feu doux 15 mn.
Ajoutez 1 kg d’ocre en pluie fine puis 100 g de sulfate de fer.
Chauffez à feu moyen en remuant durant 15 mn.
Versez ensuite 40 cl d’huile de lin (ou, mieux, de noix) puis 4 cl de savon liquide biologique.
Remuez le tout encore 15 mn.
Laissez refroidir : vous disposez de quelques kg de peinture

Pensez au petit matériel: une balance de cuisine, des récipients pour peser, une grande casserole pour chauffer 3 litres d'eau et un autre pour cuire le mélange, un doseur, une spatule, un fouet, une éponge métallique pour le nettoyage. Un grand récipient avec couvercle pour conserver la peinture.

 Alain et Gérard au travail.
 Les jardins ont acheté les seaux et les pommes d'arrosoir et Annie les a marqués.
 Quentin au travail dans la parcelle de l'IME. Bravo.

Recette du taboulé de chou-fleur

Merci Françoise et Alain, c'était délicieux

Recette du Gâteau breton de Nénène

Le Gâteau Breton de Nénène
d' Alain BAUDIN lauréat du concours mondial amateur du Gâteau Breton 2015
Dans un moule de 26 cm de diamètre

ingrédients : 350 g de farine T 55
1 œuf entier + 5 jaunes d'œufs
300 g de sucre ( en poudre ou cristallisé )
7, 5 g de sucre vanillé
350 g de beurre demi-sel à ( température ambiante)
du papier cuisson
pour dorer le gâteau

1 jaune d'œuf
1 cuillerée à café de lait
½ cuillerée à café de sucre

Préchauffer le four à 150°

Dans une grande jatte ou dans un cul de poule, verser la farine, incorporer le sucre  , plus le sucre vanillé ,bien mélanger le tout à la main.

Creuser un puits au centre et y placer les œufs , le beurre mis en petits morceaux .

Commencer à mélanger les ingrédients avec une cuillère de bois, puis pétrir avec les mains , jusqu'à former une boule de pâte ( arrêter le pétrissage aussitôt que tous les ingrédients sont incorporés).

Placer le papier cuisson dans le moule, installer la pâte et l'aplatir.

Avec un pinceau, dorer avec le jaune d'œuf mélangé au sucre et au lait.

Strier la surface de la pâte avec les dents d'une fourchette .

Faire cuire à 150° environ 60mn (pour un four électrique à chaleur tournante) en ayant placé le gâteau à mis hauteur dans le four. Surveiller la fin de cuisson.

Il doit être blond doré et très moelleux.

Laisser refroidir avant de démouler.

Excellente dégustation.



Recette de la Godinette de Florence

La godinette
 
  Ingrédients pour 20 personnes :
 
  • 40 cl d’eau de vie de fruit
  • 3 litre de vin blanc (muscadet par exemple)
  • 20 cl de sirop de sucre de canne ou 400 g de sucre en poudre
  • 800 g de fraises
  • 15 cl de sirop de fraise (ou liqueur) pour colorer et ajuster le mélange
   
Préparation :
 
2 jours avant la dégustation, lavez et équeutez 800 g de fraises. Coupez-les en deux ou quatre selon leur grosseur puis placez-les dans un bocal. Versez dessus 40 cl d’eau de vie et le sucre.
1 jours avant la dégustation, ajoutez à la préparation les 3 litres de vin blanc et mélangez.
 
Le jour J, mélangez bien et gouttez. Selon vos goûts plus ou moins sucrés, réajustez le mélange  en rajoutant de la liqueur ou du sirop  si vous trouvez la godinette trop amère ou en rajoutant du vin blanc si vous trouvez la godinette trop sucrée. Gouttez à chaque modification.
 
Le sirop de fraise peut être utilisé à la place ou en plus de la liqueur afin de rendre la recette moins alcoolisée.
 
La godinette se sert comme un punch ou une sangria. Elle peut se conserver dans des bocaux en verre (avec une rondelle en caoutchouc) bien fermés. Il est alors préférable de retirer les fruits.
 
A boire bien frais et avec modération !

PS : vous pouvez mettre que 500 g de fraises 2 jours avant la dégustation et ajouter 300 g de fraise le jour J.


lundi 25 juin 2018

Repas du 24 juin

Superbe journée hier, conviviale et joyeuse.
Nous étions donc 43 convives, enfants comptés, représentant 16 parcelles. 11 s'étant excusées. 
Les jardiniers de Quéven ont répondu à notre invitation et après avoir fait le tour de toutes les parcelles, nous avons continué à échanger.
Merci à tous ceux qui ont participé au succès de ce repas. Un bel apéritif rafraîchissant (Florence, ta recette s'il te plaît), des entrées appétissantes et originales: couscous de chou fleur, tarte chèvre et menthe, carottes (indispensables génératrices d'amabilité) et j'en oublie.
Idem pour les desserts.
Merci aussi aux grilladins dévoués (Bruno, Martine, Quentin).
Bravo à tous pour le rangement rapide et efficace.