Pages vues les 7 derniers jours

mardi 23 juillet 2019


Mellac. Les jardins familiaux copiés mais pas égalés


Les jardiniers de Feunteun Don ont organisé leur repas annuel sous le soleil.
Ouest-France Publié le 18/07/2019 à 05h51
Dimanche midi, l’association des jardins familiaux de Feunten Don organisait son repas annuel et ouvrait ses portes au public.

Ils étaient une vingtaine à prendre part au déjeuner, à l’ombre de la pergola et des kiwis, dans une ambiance chaleureuse. Chacun avait confectionné et apporté un plat sucré ou salé, ce qui a permis d’échanger les recettes. Les nouveaux adhérents ont fait plus ample connaissance avec les plus anciens, qui n’ont pas hésité à leur donner des idées, des trucs et des ficelles.
Pour la seconde année consécutive, le président, Gérard Prud’homme, avait convié les représentants des jardiniers amateurs de Quéven. Après la visite d’élus morbihannais, les Quévenois s’étaient inspirés des jardins mellacois pour créer, à l’identique, leur propre structure.
À Feunteun Don, quelques parcelles demeurent disponibles. Renseignements : à la mairie, tél. 02 98 71 80 63



Mellac. Les jardiniers souhaitent avoir leurs propres graines

Les jardiniers ont rencontré Emmanuel Antoine de l’association Minga.
Ouest-France Publié le 28/06/2019 à 05h41
Les jardins familiaux de Feunteun don ont accueilli Emmanuel Antoine de l’association Minga dans le cadre de la campagne Bretagne d’avenir. Cette association vise à promouvoir une économie équitable, des artisans semenciers indépendants. Elle poursuit trois objectifs. Elle incite à cultiver avec des semences reproductibles issues de « variétés de la population », variétés obtenues par la population des jardiniers, maraîchers, amateurs ou professionnels qui les cultivent et reproduisent localement, les adaptant ainsi aux conditions locales. Elle propose ensuite de cataloguer ces variétés locales après contrôle afin de mettre en place dans le futur un établissement semencier breton. Minga a aussi pour but de collaborer avec des chefs cuisiniers recherchant des produits de grandes qualités gustatives, et vise des maraîchers, des jardiniers, des agriculteurs.
Les jardiniers de Feunteun don envisagent de se consacrer durant plusieurs années à la culture d’une variété potagère grâce à la reproduction de ses semences et ainsi de l’adapter aux conditions locales. À quand, par exemple, un haricot de Mellac ?

 Jardins familiaux. À quand le haricot de Mellac ?

Publié le 22 juin 2019 à 15h38

Les membres des jardins familiaux de Mellac ont accueilli Emmanuel Antoine (à gauche), de l’association Minga, ce jeudi.

Mettre en place un établissement semencier breton, c’est un des projets de l’association Minga. Les jardiniers de Mellac veulent aussi participer à ce mouvement de promotion des semences « indépendantes » et locales.

Jeudi, en soirée, les jardins familiaux de Feunteun don, à Mellac, ont accueilli Emmanuel Antoine, de l’association Minga, dans le cadre de la campagne Bretagne d’avenir. Cette association vise à promouvoir une économie équitable, des artisans semenciers indépendants.
Elle poursuit trois objectifs : inciter à cultiver avec des semences reproductibles issues de « variétés de la population », c’est-à-dire des variétés obtenues par la population des jardiniers, maraîchers, amateurs ou professionnels qui les cultivent et reproduisent localement, les adaptant ainsi aux conditions locales, les échangent ou les vendent ; deuxième objectif, cataloguer ces variétés locales après contrôle et, enfin, mettre en place, dans le futur, un établissement semencier breton.
Minga collabore avec des chefs cuisiniers recherchant des produits de grande qualité gustative et vise des maraîchers, des jardiniers, des agriculteurs…
Les jardiniers de Feunteun don envisagent de se consacrer, durant plusieurs années, à la culture d’une variété potagère grâce à la reproduction de leurs semences et ainsi de l’adapter aux conditions locales. À quand par exemple un haricot de Mellac ?

Mellac. Les jardins familiaux veulent créer une grainothèque


Jacques Le Cunff, Francine Costalès et Gérard Prudhomme, jardiniers à Feunteun Don, ont invité Emmanuel Antoine pour une réunion débat organisée jeudi 20 juin. | OUEST-FRANCE
Ouest-France Publié le 08/06/2019 à 00h13
L’Association des jardins familiaux de Feuteun Don étudie la possibilité de créer une grainothèque, dans le but d’échanger et de donner des graines.
Dans le cadre de ce projet, les jardiniers organisent, jeudi 20 juin, à 18 h 30, à la salle du foyer Ty-Intanvez, une réunion débat, animée par Emmanuel Antoine, de l’association Minga, sur le thème des semences bretonnes à cultiver, reproduire et partager. « Cette rencontre va permettre d’expliquer comment créer une collection de semences librement reproductibles, produites par des cultivateurs de légumes ou de céréales bretons, des graines adaptées au territoire de la Bretagne », précise le président mellacois, Gérard Prud’homme.
Jeudi 20 juin, à 18 h 30, à la salle du foyer-Ty Intanvez. Ouvert à tous.