Pages vues les 7 derniers jours

vendredi 19 octobre 2018

Préparation de la soupe pour les anciens de Mellac


Recette de la soupe:

des potirons
5kg de pommes de terre 
5kg de carottes
2kg oignons
3 rutabagas
des poireaux 
et....une queue de bœuf! 
Merci  pour leur travail et/ou leurs légumes à Daniel et Marie-Claire, Françoise, Cécile, Gérard, Gilbert, Gilles. Cette année encore la soupe sera bonne, et plus que bio.




mercredi 26 septembre 2018

Les outils du jardinier au potager


 La panoplie du bon jardinier

Afin de travailler efficacement et confortablement, un minimum de matériel est indispensable. Un outil à dents pour ameublir la terre, une fourche pour arracher les légumes, une serfouette pour ouvrir les trous et les sillons, un râteau pour niveler et regrouper les cailloux, une binette ou un sarcloir pour griffer et désherber.
et un couteau de poche, pour couper les ficelles, récolter, nettoyer les outils quand la terre colle.

A chaque tâche son outil. J'ai vu un jardinier désherber sur un sol tassé, dur, avec une serfouette et un croc! Et que je tape. La grelinette aurait permis de décompacter le sol, puis le croc de briser les mottes, et les indésirables arrachées avec leurs racines auraient été ramassées dans un seau. Travail propre, efficace, avec moins d'efforts et aucun risque de briser les manches des outils (les miens).

Grelinette

A 3, 4 ou 5 dents elle est indispensable pour préparer le sol, l'ameublir, afin de desherber facilement et de permettre aux pluies de pénétrer sans tasser le sol. Je conseille vraiment le modèle ci-dessous.
Les dents aèrent la terre sans inverser les couches, ce qui ne bouleverse pas la vie microbienne du sol.

Bêche & fourche-bêche

La grelinette fatigue moins et respecte la vie du sol. Toutes les deux retournent la terre, la première en sol léger, la seconde en terre argileuse ou caillouteuse.Utile aussi pour arracher des légumes racines conséquents, délimiter nettement les allées, creuser un trou de plantation d'arbuste....

Croc

Il brise les mottes après le bêchage, aère un sol non tassé etpermet de désherber après le passage de la grelinette (mettre les indésirables dans un seau puis sur un coin de sa parcelle)


Râteau

Il égalise le sol des planches de légumes, regroupe les cailloux à enlever et tasse les sillons refermés.

Serfouette

La panne (partie rectangulaire) désherbe, aère ou ouvre des trous, la langue (partie pointue) trace des sillons.  

Binette/Raclette

Elle casse la croûte de terre qui se forme après une pluie et coupe les racines des mauvaises herbes.

Sécateur

Il coupe les feuilles et les racines des plants (salades, poireaux…) avant leur plantation ou sert à la récolte.

Plantoir

 Pour repiquer (poireaux par exemple). Arroser le sillon puis percer des trous profonds pour repisuer)



et Transplantoir

 
Ils ouvrent de petits trous afin d’installer des plants

Un cordeau , des piquets (40 cm) et des ficelles pour marquer les sillons de semis, des étiquettes pour noter la date et le nom du semis.

  • un arrosoir et une pomme amovible assortie
  • une paire de gants 
  • une brouette
  • des voiles de protection contre le froid ou les insectes

jeudi 16 août 2018

Courgettes à l'aigre-doux

Voici une recette pour utiliser autrement vos courgettes. Délicieuses comme pickles, croquantes, piquantes et douce.

Courgettes à l’aigre-doux


4 oignons ,100 g de sel, 300 g de sucre blanc, 3 cuillères à soupe de curry en poudre
1/2 cuillère à café de poivre en grains

60 cl de vinaigre de vin, 60 cl d'eau

1er jour: Éplucher les courgettes, enlever les grains et couper en cubes. Détailler les oignons en anneaux.
Mélanger les cubes de courgettes et les oignons, les saupoudrer de sel et laisser reposer à couvert et à température ambiante.
2ème jour : Rincer le mélange et laisser égoutter.
Préparer le sirop et le verser sur les courgettes et oignons. Laisser reposer 24 h à couvert.
3ème jour :
Egoutter les courgettes, récupérer le sirop. Le réchauffer et le verser sur les courgettes et laisser reposer à nouveau 24 h à couvert.
4ème jour :
Faire cuire le mélange de sirop, de cubes de courgettes et d'anneaux d'oignons à feux doux pendant 2 mn. Remplir immédiatement des bocaux et fermer aussitôt. 

Déguster quelques jours plus tard avec une viande froide, une raclette ou simplement à l'apéritif.

Un coffre pour offrir nos surplus aux passants

Depuis une semaine ce coffre acheté aux Emmaüs et peint aux couleurs des jardins familiaux par Gérard C reçoit les légumes en surplus des jardiniers et les offre aux passants.
C'est le grand moment des courgettes, elles ont du succès. Peut-être les betteraves ensuite ou de simples plantes à cueillir: persil, basilic...? La balle est dans le camp des jardiniers....


lundi 23 juillet 2018

Des bambous pour les jardins

Ce matin, 2 Gérard travaillent à couper des cannes de bambous.


samedi 21 juillet 2018

Accueil de l'EHPAD

Ce samedi 21 juillet, nous recevions l'EHPAD d'Arzano. Merci à Gérard C d'avoir été présent et à Benoît de s'être joint à nous. Far aux pruneaux, Gâteau au chocolat, café et discussions animées pour un sympathique après-midi.


vendredi 29 juin 2018

Economiser l'eau. Homéopathie contre les doryphores.


L'eau nous est fournie par la mairie. La citerne de 40 m3 qui récupère les pluies se vide très rapidement. Le m3 d'eau a un coût, ainsi que le temps de livraison par les employés municipaux. Il est de notre intérêt d'économiser l'eau.

Quand arroser ?

  • De l’automne au printemps : arrosez de préférence le matin, quand le sol est déjà réchauffé. Les arrosages le soir sont fortement déconseillés lorsque les nuits sont fraîches.
  • En été : arrosez le soir, juste avant le coucher du soleil.
Évitez d’arroser votre potager en plein soleil !. L’évaporation (jusqu’à 70 %)rendrait votre arrosage pratiquement inutile. De plus vous risqueriez de griller les jeunes feuilles.
Comment arroser ?
Arrosez les plantes à leur pied en prenant soin d'éviter de mouiller les feuilles. Utilisez le goulot de l'arrosoir sans la pomme ou bien un système de goutte à goutte.
Les légumes aux racines superficielles (céleri, pois, salade) demandent des arrosages peu abondants mais fréquents, car c'est en surface (- de 30 cm de profondeur) que le sol s'assèche le plus rapidement.
Les plantes aux longues racines (aubergine, blette, chou, courge, courgette, melon, tomate...) ont, quant à elles, la possibilité d'aller chercher l'eau en profondeur. Les arrosages doivent être abondants, mais moins rapprochés.

Et surtout: pas de sol nu! Paillis ou engrais verts, surtout à Feunteun don car aucun apport extérieur n'est autorisé. Exporter ses "mauvaises herbes et sa terre avec est une erreur qui sera fatale a sa parcelle);

Lutter contre les doryphores

 Le ramassage manuel quotidien si possible.

L’homéopathie :

Doryphora 30 CH, une solution homéopathique Equivalent à la D8 de Maria Thun, Doryphora 30 CH est efficace pour lutter contre les doryphores adultes et leurs larves. Cette formule est disponible en pharmacie homéopathique. Le mode d'emploi est très simple et nécessite d'être strictement respecté afin d'obtenir les résultats escomptés. Une première préparation s'obtient en en dissolvant exactement 5 granules dans un litre d'eau. S'ensuit une phase de dynamisation qui consiste à agiter pendant 60 secondes le contenant (un pot bien fermé qui contient le mélange). Après quoi, il faudra procéder à une seconde dilution : la solution doit être mélangée à dix litres d'eau. C'est ce dernier produit obtenu qui doit être pulvérisé sur les pieds de pommes de terre et l'environnement immédiat afin d'enrayer complètement toute attaque de doryphores sur les pommes de terre et les autres plantes de la famille des solanacées. Il convient de traiter le jardin avant même de constater l'apparition du joli petit insecte. Il faut le faire dès l'apparition des deux premières feuilles sur chaque pied de pommes de terre. La consigne est de pulvériser pendant trois jours successifs, le matin de préférence. Pour les jardiniers retardataires qui constatent déjà la présence de doryphores (à l'état adulte ou larvaire), le recours à Doryphora 30 CH permet également de limiter les dégâts en chassant ces indésirables.

Planter du Lin 

La solution la plus écologique reste la plantation de fleurs de Lin (Linum usitatissimum) entre chaque rang de pomme de terre. Le lin, dont on extrait la fameuse fibre textile du même nom, a pour effet de faire fuir les doryphores. Il faudra toutefois planter le lin en prévention d'une attaque de doryphores car le temps qu'ils poussent vos plantations de pommes de terre seront décimées. Embellir votre jardin de ces petites fleurs bleues ne pourra que vous apporter la satisfaction d'une lutte écologique et de jolies petites fleurs bleues.